Un amateur filme la Terre à 30000 mètres daltitude découvrez les images

first_imgUn amateur filme la Terre à 30.000 mètres d’altitude, découvrez les imagesÉtats-Unis – Avec une ingéniosité n’ayant rien à envier à celle des ingénieurs de la Nasa, Luke Geissbuhler a envoyé dans l’espace une caméra, qui a pu filmer notre planète à une altitude de 30.000 mètres (100.000 pieds), depuis la stratosphère. Huit mois d’études et de tests divers, visant à s’assurer de la faisabilité et de la réussite du projet, ont été nécessaires à M. Geissbuhler avant de gagner son pari. Caméraman de métier, l’homme voulait filmer la Terre et l’obscurité de l’espace intersidéral depuis la stratosphère. Il a pour ce faire conçu une capsule spatiale contenant une caméra, maintenue au chaud par un chauffe-mains, et un iPhone, placé là pour permettre de localiser par GPS le dispositif, après son retour sur le plancher des vaches. L’ensemble, suspendu à un ballon sonde, a été lancé un jour de météo clémente depuis Newburgh, dans l’État de New York.À lire aussiSpaceX : un satellite d’Elon Musk manque d’entrer en collision avec un satellite de l’ESAAprès un compte-à-rebours égrainé par le fils de M. Geissbuhler et un autre enfant, le ballon et la capsule sont lâchés en direction du ciel. Ils progressent à une vitesse de 27 km/h et après 24 min, se trouvent à plus de 9.000 mètres d’altitude (30.000 pieds). Quinze minutes plus tard, des vents de 160 km/h (100 mph) et une température de -60°C malmènent le dispositif, le faisant tournoyer sur lui-même. Celui-ci finit cependant par se stabiliser au bout de 70 minutes, à 100.000 pieds d’altitude (30 kilomètres environ). Là, après avoir permis à la caméra d’immortaliser la Terre et le vide intersidéral l’entourant, le ballon atteint son point de rupture et explose, entraînant le retour sur Terre de la capsule à une vitesse de 250 km/h. La chute est freinée par un parachute testé au préalable.Grâce à des vents favorables, M. Geissbuhler et son fils retrouveront leur dispositif accroché dans un arbre, à une quarantaine de kilomètres seulement de son lieu de lancement. Ils évitent ainsi le scénario catastrophe d’un atterrissage aquatique et récupèrent en tout 100 minutes d’images exceptionnelles dont nous vous proposons ici quelques morceaux choisis. Découvrir les images : https://www.maxisciences.com/sciences/un-amateur-immortalise-la-terre-depuis-la-stratosphere_art9577.htmlet la vidéo : https://www.maxisciences.com/sciences/une-camera-amateur-filme-la-terre-depuis-l-039-espace_art9578.html Le 6 octobre 2010 à 12:49 • Emmanuel Perrinlast_img read more